Skip to content
Hände halten

Fondation

Les enfants vous tiennent-ils particulièrement à coeur? Considérez-vous aussi que le sourire d’un enfant est ce qu’il y a de plus magnifique? Alors vous êtes au bon endroit. La fondation Sourire vers l’Avenir s’est donné pour mission d’assurer un futur aux enfants qui, sans nous, n’auraient pas de perspectives d’avenir.


IMG 3786
A Erevan, des enfants développent leurs capacités motrices.

La fondation

La fondation Sourire vers l’Avenir apporte un soutien aux enfants et aux familles dans le besoin, tant en Suisse qu’à l’étranger.

  • Les enfants sont notre avenir, mais ils sont dépendants et ne peuvent pratiquement pas se débrouiller seuls.
  • Les enfants issus de familles socialement défavorisées ont besoin de notre soutien et nécessitent une bonne formation de base.
  • Nous souhaitons aider ces enfants à progresser, les scolariser et leur donner une perspective d’avenir.
  • Sourire vers l’Avenir peut soutenir beaucoup de projets prometteurs pour les enfants, et les suivre tant sur le plan financier que sur celui des idées.

Projets mis en oeuvre

Sourire vers l’Avenir privilégie des projets à long terme, qui permettent de réaliser des changements décisifs au sein même du pays. Nous devons assurer la durabilité économique, sociale et écologique.

Objectif

Sourire vers l’Avenir s’engage pour des projets à long terme, qui ont le potentiel de changer les choses et de créer des perspectives d’avenir. Nous soutenons les projets dans le pays concerné directement.

La durabilité se réfère d’une part à la prise en compte des aspects environnementaux. Mais, d’autre part, la durabilité peut aussi simplement être synonyme d’éducation et de formation:

Les enfants au bénéfice d’une bonne formation peuvent, plus tard, en tant que personne active, apporter le savoir-faire nécessaire à leur propre pays.

Simultanément, les risques que ces enfants quittent plus tard leur pays parce qu’il ne leur offrent aucun avenir à eux et à leur famille diminuent.

La durabilité signifie également que nous essayons d’aider les jeunes à sortir des schémas préconçus

  • de sortir du cercle vicieux de la corruption en Europe de l’Est ou en Afrique, ou
  • d’éviter le phénomène des restavek, une tradition qui favorise l’exploitation des enfants en Haïti.

IMG 3825 rotated
Les enfants profitent de leur nouveau jardin d’enfant à Ditak.

IMG 3810 rotated
Notre principe est rigoureusement mis en oeuvre: chaque franc reçu est affecté au but.

Transparence

En ce qui concerne l’argent confié à la fondation, Sourire vers l’Avenir prône la transparence.

Les dons sont une preuve de confiance. Nous les considérons comme un mandat d’agir, tout en veillant à les utiliser avec doigté après un sérieux examen de la situation sur place.

  • Tous les projets que nous soutenons sont surveillés par nos soins et peuvent à tout moment être visités.
  • L’ensemble des dons revient à 100 pour cent aux enfants.
  • Tous les frais administratifs de la fondation tels que les voyages, les frais, les prospectus, etc. sont financés séparément.

Notre principe est rigoureusement mis en oeuvre: chaque franc reçu est affecté au but.

A ce sujet, nous remercions George Berthoud et Joël Etique pour leurs généreuses prestations en tant qu’organe de contrôle et conseil fiduciaire et fiscal, qui ne facturent rien à la fondation.


Historique

La fondation Sourire vers l’Avenir a été créée en 2008 à Neuchâtel par Edith Faesch. L’idée de constituer une fondation dédiée aux enfants défavorisés est née pendant ses innombrables voyages et à la suite d’expériences marquantes vécues dans le tiers-monde.

1975
Fondation Loslösen
Edith et Alexander Faesch ont vécu à Téhéran (Iran) de 1973 à 1975. Durant cette période, ils ont eu l’occasion de voyager en voiture en Perse, en Afghanistan et au Pakistan. Dans ces pays, ils ont régulièrement été en contact avec des personnes vivant dans des conditions extrêmement pauvres. À l’époque, ils réfléchissaient déjà à la contribution directe qu’ils pourraient apporter pour leur venir en aide.
2006
Burg
Premier voyage très marquant en Arménie d’Edith et Alexander Faesch. Ils voulaient être actifs. Des clarifications intensives sur le quoi, le comment et le où ont ensuite donné des impulsions importantes pour la suite des opérations.
2008
glückliche Familie
Sourire vers l’Avenir a été fondé en 2008 par Edith Faesch à Neuchâtel. Au cours des premières années, la fondation a concentré son action sur des projets en Arménie. Notamment avec un soutien apporté à Diana, une psychologue très engagée. Elle s’occupait avec amour des enfants des rues dans un petit jardin. La première aide spontanée a consisté à louer une pièce supplémentaire que les enfants pouvaient également utiliser en hiver.
2011
Kind am spielen
Depuis 2010, les activités se sont intensifiées. Nous nous engageons dans de multiples projets sur place. Début de la collaboration avec Armenian Women for Health and Healthy Environment (AWHHE). Cette institution digne de confiance est dirigée par de grandes femmes arméniennes. Ces femmes s’engagent pour la santé, l’environnement (par exemple l’eau potable), et l’éducation.
2020
Kinder helfen
Sourire vers l’avenir a lancé pour la première fois un projet d’aide d’urgence : la fondation a aidé spontanément des familles traumatisées avec des enfants qui avaient fui la zone de guerre du Haut-Karabakh.
2020
Teddybär für krebskranken Kindern
En 2020, Sourire vers l’Avenir a commencé à apporter son aide aux enfants atteints de cancer et à leurs familles en Suisse, jusque-là modestement.